Summer meet-up

by Optimind

avec la présence de 

PLÉNIÈRE N°1 - 04/07/2017 - 9h30

Accélérer l’innovation et développer la culture digitale

Comment transformer un défi technologique en levier de croissance

  • LinkedIn
  • Twitter
  • YouTube

Avec des intervenants experts et visionnaires, cette plénière d’ouverture du Summer Meet Up DataSquare permettra de définir dans quel cadre réel les nouvelles technologies (data science, big data, objets connectés et nouveaux usages) peuvent aujourd’hui concrètement participer à créer de l’innovation dans le secteur de l’assurance. Après quelques années de prospectives, pour ne pas dire de rêves voire de fantasmes, les organismes assureurs sont confrontés à la réalité́ de la mise en œuvre. De la difficulté d’écrire leurs feuilles de route Digitale au regard du domaine des possibilités sans limites et aux difficultés à transformer leurs propres organisations, des stratégies spécifiques doivent être envisagées.

 

 « Confronter les fantasmes de la révolution numérique à la réalité et aux frustrations rencontrées par ses acteurs de par la lenteur des avancées dans le secteur. », annonce Christophe Eberlé.

 

Le produit assuranciel est par nature volatile, de cycle de production inversé et avec la donnée au centre, il est donc particulièrement apte à être travaillé par le numérique.

Pourtant il ne se passe rien ou pas grand-chose, beaucoup de rêves et peu de concret. Autre inquiétude, à l’ère des start-up, beaucoup d’assurances/banques investissent dans les start-up pour participer à l’ère numérique au détriment d’investissements internes.

Pourquoi ça n’avance pas ? Quelques axes de réflexions possibles :

  • des réglementations toujours plus importantes (Solvabilité 2, IFRS 17, GDPR,…) ;

  • des organisations trop grandes, pas assez flexibles ;

  • la transformation des assureurs sur 20 à 30 ans et non quelques années.

Pascal Terrasse

  • Vous avez rédigé et publié en février 2016 un rapport sur l’économie collaborative pour le compte du 1er ministre, pouvez-vous nous en restituer les grandes lignes ?

  • Mutualisation des risques en assurance et économie collaborative semblent des concepts cousins, partagez-vous cet avis, et dans vos réflexions, l’assureur peut-il être un acteur de l’économie collaborative ?

 

« Oui les choses vont changer mais pas de façon instantanée. L’ubérisation (ou desintermédiarisation) est une réalité (airBnB, le Bon Coin, …). Pour le milieu de l’assurance et de la banque, il y a un autre élément qui va peut-être arriver : la Blockchain et le Bitcoin. »

Fabrice Muller

  • Parlons donc des assureurs maintenant. Alors, pourquoi aussi peu de mises en œuvre concrètes chez les Assureurs ?

  • Du coup, pourquoi aussi peu de résultats ?

 

« Recentrer l’innovation comme axe stratégique de l’assurance, auparavant disséminé dans toutes les forces vives de l’entreprise. »

 

Pierre-Alain Boscher

  • Autre exemple, proche de notre matière, testé par DataSquare récemment dans le domaine RH, Pierre-Alain, peux-tu nous parler d’une expérience concrète menée sur les problématiques d’absentéisme.  

  • Plus spécifiquement, quels sont les résultats obtenus ? Un modèle plus précis j’imagine ?

  • Quelles sont tes préconisations en la matière, au sens ou comment un assureur ou un DRH peut appréhender ces avancées technologiques ?

 

« La datascience permet de trouver des variables explicatives non visibles pour en déduire des causes sur lesquelles l’entreprise peut agir. La datascience montre des variables explicatives sans préjugés. »

 

Fabrice Muller

  • Quelle démarche, quelle stratégie est décidait pour la Société Générale ?

  • Dans cet environnement DataLab, quels sont les pièges à éviter ?

« Intégrer plus de datascientists et autres profils que les actuaires classiques. Création d’équipes multidisciplinaires. »​

 

Intervenants

  • Quel rôle voyez-vous au final pour les GAFA en assurance ?

  • Quel acteur nouveau entrant serait en mesure de déstabiliser les assureurs traditionnels (s’ils ne se transforment pas assez vite) ?

« En 2005 les politiques n’avaient pas perçu la valeur de la donnée, contrairement aux GAFA qui l’ont stocké. Les entreprises françaises doivent s’interroger sur leur capacité à stocké de la donnée et se demander s’ils sont réellement propriétaires de leurs données (cloud). », précise Pascal Terrasse.

Speakers

 

DataSquare associe les compétences nécessaires à la gestion et à la valorisation de vos données aux expertises historiques d’Optimind.

 

Sous l’impulsion de son équipe d’experts dédiés à la data science en gestion des risques, DataSquare a élaboré le concept d’une approche opérationnelle dédiée autour de plusieurs expertises quantitatives et qualitatives : le Data Risk Management.

2016 ©DataSquare - Crédits Photos : Shutterstock.com - Creation by OptiComRH - Créé avec Wix.com